Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 16 novembre 2017 à 19h30

Groupe de lecture (les 3e jeudis du mois à 19h30) : « La question de l'organisation »

Le 16 novembre : Paul Mattick, « Organisation et spontanéité », 1949, 24 p.
Le 21 décembre : Le groupe anarchiste russe à l'étranger, « La plateforme anarchiste », 1926, 18 p.

Lors de la réunion de rentrée, nous avons choisi ensemble une thématique pour nos prochaines lectures : « la question de l'organisation » et ces deux textes.
En effet, cette question fait écho à la volonté de faire vivre les idées révolutionnaires et de s'organiser en conséquence pour participer aux luttes sociales actuelles. Les partis ont révélés depuis longtemps leur limite tant par leur réformisme et leur capacité à mener des contre-révolutions que par leur intégration aux institutions et leur avant-gardisme. Les syndicats, qui ont pu occuper une place dans la lutte de classes, sont aussi intégrés par la cogestion et leur immobilisme est patent (voir les dernières luttes contre les lois travail). A quoi servirait une organisation ? Quelle forme anti-autoritaire pourrait-elle prendre en assumant des positions révolutionnaires ? La spontanéité de la lutte des classes rend t-elle inutile tout type d'organisation ?
Nous tenterons d'y voir clair dans ces questions en lisant ensemble des textes anciens et actuels qui traitent de l'organisation en parti, en syndicat, en collectif révolutionnaires ou par l'absence d'organisation. Nous confronterons différents courants tels les anarcho-syndicalistes, les anarchistes-communistes, les conseillistes (conseil/soviet comme mode d'organisation) et Rosa Luxembourg, les insurrectionnalistes (organisation informelle) ou l'autonomie (auto-organisation des prolétaires)...
Pour les 2 prochains mois, nous avons choisi de lire le texte d'un conseilliste allemand, Paul Mattick, qui a vécu la Révolution allemande de 1918-1923 puis a milité dans les luttes de chômeurs au États-Unis dans les années 30. Ce communiste de gauche critique les partis de type bolchévique et défend la spontanéité des luttes du prolétariat. Nous poursuivrons par « la plateforme » proposée par Archinov et le groupe anarchiste russe à l'ensemble des courants anarchistes en 1926. A la suite de l'échec de la Révolution en Ukraine en 1921, ce groupe cherche à fonder une organisation révolutionnaire basée sur la lutte de classes.
Comme à notre habitude, ceux qui le désirent liront les textes à haute voix et nous nous arrêterons sur un point ou un autre afin de partager nos réflexions. Cette lecture s'accompagnera de ce que nous aurons ramener à grignoter. Une bibliographie et les textes sont mis en ligne sur le site de la Rétive laretive.info (onglet « à lire à relire »).

Document au format PDF:

Source : https://laretive.info/
Source : message reçu le 7 novembre 13h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir