Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 17 octobre 2017 à 19h

Contrat aidé: comité de vigilance sur Nîmes

APPEL A MOBILISATION EMPLOIS AIDES

A PLUSIEURS ON EST PLUS FORTS

La décision brutale du gouvernement de supprimer des dizaines de milliers d'emplois aidés met à mal de nombreuses collectivités et de nombreuses associations dans notre pays et dans notre département, notre ville…

Combien de missions, de délégations de service public ne seront plus assurés ?

Combien d'associations, d'établissements médico-sociaux (EPAHD et autres), de mairies, départements, ne pourront plus remplir correctement leurs missions sans la place et le temps occupés par ces emplois ?

Combien de familles devront se priver du revenu, même infime, que cela représente ?

Combien de millions d'€ de consommation en moins pour l'économie ?

Combien de dignités brisées, jusque-là entretenues par la reconnaissance sociale apportée par un travail même précaire ?

Pour le gouvernement ces emplois seraient inutiles et ne permettraient pas une bonne insertion dans le monde du travail. Pourtant, de nombreuses structures consacrent du temps à former ceux qui en bénéficient. Certes ces emplois ne sont pas la panacée et on peut dénoncer leur grande précarité. Cependant le temps de travail effectué et les missions accomplies s'avèrent utiles, nécessaires, voir indispensables. Voilà pourquoi nous voulons empêcher leur suppression et au contraire travailler à les transformer en emplois durables en donnant les moyens aux collectivités, aux associations, aux établissements divers de les pérenniser, de former et mieux payer les femmes et les hommes qui les occupent.

Le gouvernement a demandé récemment aux Préfets d'étudier les situations particulières qui lui seraient présentées. Il nous apparaît nécessaire de faire un état des lieux de la situation gardoise et d'apporter une réponse collective. C'est pourquoi nous invitons tous les acteurs institutionnels, associatifs, politiques à se rassembler dans un vaste Comité de vigilance pour exiger le maintien des emplois aidés et la recherche des moyens permettant de les pérenniser.

L'acte fondateur de ce Comité de vigilance pourrait être l'envoi du courrier ci-joint signé par l'ensemble des acteurs.

Evelyne van Meesche, association Quartier Libre Denis Lanoy, Section de Nîmes du PCF Vincent Bouget, PCF 30 La ligue des droits de l'Homme section de Nîmes

Nous vous invitons à nous rencontrer

pour un apéro débattoir

le 17 octobre à 19 h

au Dynamo, 24 rue Benoît Malon

Vu l'urgence et la gravité de la situation, nous espérons une mobilisation diverse et la mise en place d'actions revendicatives concrètes.

Source : message reçu le 11 octobre 13h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir